Zaru udon et onsen tamago (bon au printemps, idéal en été)

DSC03239

Après être tombée sur cet article de Mochi-Mochi, je me suis mise à faire des « onsen tamago ». J’en avais goûté pour la première fois au Japon, et c’était bon :3 La particularité de ces œufs et d’avoir le blanc cuit mais presque « coulant ». La recette – d’une simplicité extrême – fonctionne à merveille.

Il suffit de plonger les œufs dans de l’eau bouillante, puis retirer la casserole du feu et attendre 16~17 minutes pour 2 œufs. Pour 4 œufs, j’augmente la quantité d’eau et je laisse 20 minutes. On stoppe la cuisson sous de l’eau froide, et hop, au frigo.

Je ne sais pas ce que ça donne au niveau sanitaire, je peux juste vous dire qu’après en avoir mangé une dizaine, je ne suis pas encore tombée malade. Bien sûr, les œufs doivent être frais, et je ne les conserve pas plus de 3 jours : en général ils sont faits le midi, puis mangés le soir et le lendemain.

DSC03231

Bref, exit les œufs cocotte ou mollets que je rate deux fois sur trois, vive les onsen tamago !

On peut les manger simplement avec du riz et du furikake, ou les gober avec un trait de shôyu. Mais ce que je préfère, c’est les casser dans du tsuyu pour qu’ils imprègnent bien du goût. Puis de les accompagner de udon (ou le contraire ?) :

DSC03237 DSC03245

D’habitude on utilise plutôt des soba, sauf que j’aime pas ça. Enfin pas trop. Elles ont trop de goût et masquent celui de la sauce. (Pas chiante, hein :p) En plus les udon c’est trop facile et rapide ! C’est parfait le midi quand on n’a pas trop le temps. Pour ça il suffit :

– d’un paquet de udon précuites, achetées sous-vide à l’épicerie asiat’.
– d’un onsen tamago fait la veille
– de sauce tsuyu (voir plus bas)
– et de topping au choix : ciboule, feuille de nori découpée en lamelles, tenkatsu, katsuobushi… Pourquoi pas des miettes de saumon ou du poulet émincé ?

Un court passage dans de l’eau bouillante va décoller les nouilles, puis on les passe sous de l’eau froide. On les mange en les trempant dans le tsuyu, en évitant d’éclabousser son voisin au passage.
Il y a plein de recettes de tsuyu, certaines avec moins de mirin et du sucre en plus. Donc goûtez, et ajustez comme il vous plaît ^0^. Ceci est ma version personnelle et très flemmarde de tsuyu.

À titre indicatif, pour un bocal de tsuyu :

  • 10g (1 sachet) de katsuo dashi
  • (1 +) 1/2 tasse d’eau*
  • 1/2 tasse de mirin
  • 1/2 tasse de shôyu

Porter 1 tasse d’eau, le mirin et le dashi à petite ébullition pendant 5 minutes, pour que l’alcool s’évapore.
Rajouter le shôyu. Hors du feu, ajouter l’eau restante et laisser refroidir. Conserver au réfrigérateur pendant… longtemps.

*Pendant la cuisson, l’eau sert à éviter que le mélange brûle. Avec 1/2 tasse d’eau, vous aurez une sauce concentrée (gain de place dans le frigo). Avec 1,5 tasse, vous pouvez l’utiliser directement.

Bon appétit !

DSC03254

Poster un commentaire

1 commentaire

  1. Oh super, je suis contente que tu adoptes la recette! Super avec les udon et la sauce tsuyu, je vais ptêt bien me faire ça moi aussi *p*

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :