Une envie de chair fraîche – Ma période « tartare »

tartare-0

Est-ce que cela vous arrive d’avoir envie de manger quelque chose de précis, au point de trouver le reste décevant, même lorsqu’il s’agit de plats que vous appréciez énormément ?

Cela m’est arrivé il y a quelques semaines : je n’avais plus envie de manger que de la viande ou du poisson cru, surtout du tartare de bœuf ! J’en avais fait pour la première fois début Mars, et là, tout d’un coup, c’est revenu. Alors deux dimanches d’affilée je me suis rendue au Marché Victor Hugo pour acheter du bœuf frais (rond de gîte). J’ai aussi essayé avec de la viande achetée au supermarché (*pas bien !*). Verdict : à un prix quasiment identique, la viande est plus dure. Je déconseille, même pour des raisons pratiques. (Le seul avantage est que la viande se découpait bien mieux.)

1er dimanche (à gauche) : tartare « presque classique », câpres, oignon, ail, échalote. Frites au four (pas très réussies).
Le mardi suivant (à droite) : tartare au gingembre frais râpé, gingembre mariné, sauce soja sucrée & salée

tartare-boeuf-1 tartare-2

 

Le vendredi : tartare classique au restaurant Pâtegrain, près de Victor Hugo (@Toulouse). Les frites étaient un poil trop grillées mais bonnes quand même ! Croustillantes mais pas sèches.

tartare-boeuf-pategrain1 frites-pategrain1

Le 2e dimanche : tartare de saumon sauvage, avocat, gingembre et sauce soja sucrée. Accompagné de riz.

tartare-saumon

Après une semaine d’abstinence, j’ai fini par succomber : tartare classique, encore, avec des frites au four, fait rapidement à la pause de midi. Et oui, j’adore les tomates.

tartare-boeuf3

En regardant de nouveau ces photos, je me dis que mes premières frites au four n’étaient vraiment pas terribles. Mais ma technique s’est plutôt bien améliorée depuis, non ?

C’est tout simple : il faut prendre de petites pommes de terre, les couper en quartier puis les arroser d’huile et de condiments (herbes de Provence pour moi). Je les passe au four à 220° pendant 10 minutes, puis à 200 pendant 20~30 minutes environ. Cela dépend de la taille des pommes de terre, et du four (un mini-four pour ma part, qui peine à atteindre 220° -_-).

Finalement, c’est en goûtant un burger de l’Atelier du Burger que j’ai retrouvé goût à la viande cuite :

atelier-du-burger

Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :