Glaces du Dauphiné, Grenoble

IMG_20170704_193357-01Située en plein hypercentre, les « glaces du Dauphiné » a ouvert l’année dernière. La boutique proposé moins de parfums que l’Arche des fruits, située à deux pas, mais les crèmes glacées sont bien plus goûteuses et la texture plus crémeuse.

Quelques parfums insolites : pêche blanche et clairette de Die ; chartreuse (bien corsée !) ; cacahuète (avec une pointe de caramel).

Il ne reste que deux ou trois semaines pour en profiter avant la fin de la saison.

 

Publicités

(Du mieux) Retour chez Maison Floran, Grenoble

Maison-Floran (1)Il y a quelques mois, la maison Floran m’a contactée via une agence de com’ en réaction à mon premier article. Ils me présentaient leurs excuses pour l’accueil, en soulignant que leur équipe avait changé. (Je préfère penser que c’étaient des jobs d’été plutôt qu’un remplacement de leurs employés…). Leur mail m’a agréablement surprise, surtout que je m’attendais à tout sauf à ça. Alors j’y suis retournée pendant les fêtes de Noël (incognito), pour goûter à leurs autres pâtisseries. Cette fois, les vendeurs étaient souriants (c’est la base, mais ça compte !), il y a des plateaux sur les tables, on est servis rapidement. Il n’y avait pas de Paris-Brest en raison des fêtes, remplacés par les bûches. J’ai pris 3 pâtisseries à emporter :

Maison-Floran (3) Maison-Floran (4)

À gauche, la tarte chiboust aux framboises. Je l’ai bien aimée – mais je n’y connais pas grand chose en crème chiboust. Les goûts s’équilibrent entre l’acidité des framboises et la douceur de la crème. La pâte paraît pâlotte, mais elle est très bonne.

À droite, le « macalong » : tout est dans le nom. Il est fourré à la chantilly, et, si mes souvenirs sont bons, d’une gelée de fruits rouges. Sans le comparer à des macarons de boutiques spécialisées, je dirais que les coques avaient une bonne texture, pas trop sèches. Non, le problème de ce dessert, c’est le sucre cristallisé sur les coques. Il y en a aussi sur le dessous du « macalong », et ça donne un gâteau hyper sucré. Déception. J’ai jeté la coque du dessus en fin de compte.

Maison-Floran (2)

Enfin, le « macarond » qui a un air d’ispahan, mais qui est en réalité à la pistache. Il est bien réalisé, la coque inférieure n’a pas pris l’humidité. Mais le mariage framboise/pistache ne battra jamais le mythique rose/litchi/framboise.

Globalement, Maison Floran m’a laissé une impression mitigée sur les pâtisseries, mais bien meilleure que la première fois. Cependant, sur Grenoble, je préfère quand même les pâtisseries de Thierry Court/L’Instant Gourmand, voire celles du Chardon Bleu.

Adresse : Maison Floran, 1 Rue de Strasbourg, 38000 Grenoble
Site web : http://www.maisonfloran.fr/

Art’TeaStic, Grenoble – salon de thé & galerie d’art

Art'TeaStic

Dans le quartier Bayard se cache une charmante boutique à la décoration insolite. Des meubles d’inspiration baroque côtoient l’Union Jack, des ours en peluche se reposent sur des fauteuils aux motifs variés, et partout aux murs sont exposés des peintures. Ces dernières varient au gré des expositions, car, comme son nom le suggère, Art’TeaStic accueille de nombreux artistes au fil de l’année.

Nous avons découvert la boutique/salon de thé un peu par hasard en Septembre dernier (oui, j’ai mis du temps à faire cet article). Et comme le hasard fait parfois bien les choses, nous n’avions pas encore mangé et la petite ardoise « formule midi » nous a intrigués : smoothie, tarte salée, thé/café et dessert pour 10€.

Art'TeaStic Art'TeaStic

On se sent un peu dans un rêve en entrant, avec toutes ces couleurs et ces peluches. (Trop mignon ! Tout doux !) Nous avons quand même été pris d’un petit doute en ne voyant personne d’autre, mais non, on peut bien réellement y déjeuner. La commande a été vite prise, le choix limité au smoothie : pomme-ananas pour nous deux. Bon et frais, le seul inconvénient de ce smoothie était la paille en métal pas très agréable en bouche.

Art'TeaStic

La tarte salée était bonne, mais un peu petite, même pour moi qui ai un petit appétit. Disons que ça laisse de la place pour un goûter plus tard dans l’après-midi.

Art'TeaStic

Art'TeaStic

En dessert, un  petit cake au citron bien moelleux accompagné d’un café.

Conclusion : c’était bon, mais pour ce qui est de la quantité, il s’agissait plus d’un en-cas que d’un déjeuner. En revanche, Art’TeaStic doit être un endroit agréable où se poser durant l’après-midi. Ils proposent du thé, du chocolat chaud, du café et des boissons froides, un vrai salon de thé :)

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/ArtTeaStic

Maison Floran, Grenoble : palme du pire service

MaisonFloran (4)

La Maison Floran, c’est 3 boutiques sur Grenoble, et une « charte de qualité » promettant, entre autres, des produits de qualité, une présentation soignée, de l’hygiène et un service impeccable.

La bonne blague ! Au mieux (ie, quand les engagements sont tenus), ce genre de discours fait snob. Au pire, comme c’est le cas ici, c’est un mensonge grossier. Bon, d’accord, pas tout à fait. J’admets que la décoration est jolie, que les tables et le parquet en bois donnent du cachet à la salle. Mais cette façade accueillante est un piège, aussi vicieux et retors qu’une plante carnivore parée de couleurs vives.

MaisonFloran (3)

À peine entré, on se rend compte de son erreur. Trois vendeuses, dont deux avachies sur des chaises, discutent. Un client qui rentre ? Qu’importe, continuons donc comme s’il n’existait pas. Soit, ça me laisse le temps de regarder la vitrine. L’une d’elle finit par me demander si je cherche quelque chose. Mhh, oui, des biscuits.

Réponse : « Ouais, on a un sablé par-là. Là, là. » accompagné d’un vague geste de la main. On l’aura compris, ce n’est pas pour rendre service mais pour se débarrasser le plus vite possible de ses clients. Et ce n’est pas fini, car la vendeuse clientophobe est pleine de ressources. Attaque suivante : la musique. Et pas n’importe laquelle s’il vous plaît, c’est Ti amo qui sort. (Elle mérite mieux que ça, la pauvre.)

MaisonFloran (4)

Ça ne suffira pas à nous me faire partir (ma sœur ne voulait qu’une chose, fuir de là). Eh oui, pas de chance, car même si le sablé ne me convient pas, le Paris-Brest en forme de petits œufs me fait de l’œil. C’est une de mes pâtisseries préférées, mais c’est difficile d’en trouver des bonnes. Du coup, je ne résiste jamais à en goûter de nouveaux de peur de rater LE Paris-Brest de mes rêves. Le service est atroce, mais ce serait injuste de ne pas laisser une chance aux pâtissiers qui n’y sont pour rien, non ?

MaisonFloran (1)

Donc voilà le Paris-Brest, pris sur place pour pouvoir prendre des photos. Et pour embêter les vendeuses, tiens. Et parce que je sûrement masochiste sur les bords. Mais surtout parce qu’il faisait 33° à l’extérieur, et qu’on avait envie de s’assoir un instant. (J’adore Grenoble l’été.)

Évidemment, la vendeuse embêtée sait comment faire regretter au client de la faire travailler d’avoir eu le malheur d’acheter quoi que ce soit : et hop, la pâtisserie attrapée maladroitement avec les doigts puis déposée sur une serviette. Remarque, vu ses compétences, avec une pelle ça aurait été un aller direct sur le plancher. Quant au Paris-Brest sur sa petite planchette et une serviette, pour le manger sur place… Sérieusement, une assiette (en cartons, équilibre précaire) et des couverts, s’il vous plaît !

Je doute que quiconque à part ma sœur m’ait lu jusque là, après tout, l’essentiel a été dit : n’y allez pas. Mais tout de même, qu’en est-il de la qualité du P-B ? Eh bien… pas aussi atroce que le service, mais je n’irai pas jusqu’à dire « bon ». La pâte est sèche, presque cartonneuse, et la crème n’en est pas. Le goût est correct, on sent le praliné, mais c’était à la fois solide et poreux, ça s’émiettait. Loin de mon idéal fondant et crémeux. Cela se voit sur les photos à la manière dont la « mousse » est figée. J’ai failli ne pas le finir, mais c’était mangeable alors ça aurait vraiment été gâcher ces 3€40.

Conclusion : Fuyez, pauvres fous !

Adresse : à côté de Gibert Joseph, en face du Lycée Champollion.
Site web : http://www.maisonfloran.fr/

%d blogueurs aiment cette page :