Mon voyage au Japon 2014 (4) : Ōsaka

Osaka1

Nous avons logé à Ōsaka le reste de notre séjour (6 nuits), qui nous a aussi servi de point de départ pour visiter Kyōto.

En toute honnêteté, j’ai été un peu déçue par Ōsaka. Je ne saurais pas comment l’expliquer, mais j’ai trouvé la ville plus « agressive » que Tōkyō ou Tanabe, en tout cas pour les quartiers que nous avons visité : autour des stations Umeda, Namba, ainsi que le château d’Ōsaka. Cependant, c’est un point central qui nous a permis de nous rendre facilement à Kyōto aussi.

Parmi les choses que j’ai aimées (il y en a quand même plein !), je retiens notamment:

  • le très discret sanctuaire Tsuyunoten/Ohatsu Tenjin, près de la station Umeda, où nous sommes arrivés par hasard (ce sont les 3 photos à droite). Il est dédié aux couples et à l’amour tragique : il tient son nom d’une courtisane, Ohatsu, amoureuse du fils d’un riche marchand. Leur relation ne pouvant être tolérée par la famille de ce dernier, ils décidèrent de se suicider ensemble dans ce temple. Cette histoire a été rendue célèbre par une pièce de « bunraku » (théâtre de marionnettes japonais), et le sanctuaire abrite désormais un autel en leur honneur. Les visiteurs peuvent écrire leurs vœux sur des petites tablettes en forme de cœur, et même s’amuser à dessiner des visages sur des modèles pré-remplis.
  • la galerie marchande de Tenjinbashi-suji, longue de 2,6km. À côté du marché, nous avons mangé dans le (très bon) restaurant  d’unagi conseillé sur cecj2. En continuant dans la galerie, nous sommes passés devant un stand de korokke devant lequel une dizaine de personnes faisait la queue. Dommage que nous n’avions plus assez faim pour en prendre plus d’une chacun : elles étaient effectivement délicieuses !
  • la cérémonie de mariage traditionnelle à laquelle nous avons assisté le premier jour, au temple shinto Hōkoku (à côté du château d’Ōsaka). Les mariés étaient en kimonos traditionnels : blanc et rouge pour la mariée, sans motifs, tandis que le marié était en noir et blanc, dans ce genre.
  • le restaurant sushi Endō, l’un des plus populaires à Ōsaka, dont l’une des boutiques était juste à côté de notre station de métro. Leurs produits phares sont des assortiments de 5 sushis à ~1100¥.  Nous nous sommes partagé les 4 assiettes de sushis proposées. Plus une en double, celles avec le sushi aux œufs de saumon (イクラ). Au final, j’ai dû en manger 9 ou 10 seulement (maudit estomac nain…), alors que Mr. C aurait pu avaler sans problème une autre assiette.

Le restaurant a un site web, mais il ne faut pas se fier à la Google Map en anglais : il est dans le centre commercial attenant à la station Kyōbashi, comme indiqué sur la version japonaise.

Temple Ohatsu Tenjin

Tablettes votives au temple Ohatsu Tenjin

Osaka2

Unaju chez Uoi Tengoten ; rue marchande Tenjinbashi-suji

Endo Sushi, Kyobashi

Endo Sushi, Kyobashi

Article suivant
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :