Takara, 14 rue Molière, 75001 PARIS

Le Takara n’est le meilleur nulle part, mais il est bon de partout.

Parmi tous les restaurants où je suis allée, le Takara est celui que je conseillerais en premier à ceux qui veulent découvrir la cuisine japonaise. Il propose de nombreux plats traditionnels japonais : sushi, sashimis, unagi no kabayaki, sukiyaki, shabu-shabu… Et contrairement à ce qu’on pourrait craindre en voyant leur carte très variée, tout est réussi. C’est parfait si on ne sait pas quoi choisir, ou si on est nombreux et qu’on veut contenter les goûts de chacun. De plus, le cadre est magnifique, avec une décoration traditionnelle en bois, et le service attentionné et discret.

Pour une première fois (ou si vous avez un gros appétit), essayez le menu shabu-shabu ou sukiyaki qui vous permettra aussi de découvrir sashimis et tempura. Sinon, à la carte, j’aime particulièrement leur aubergine au miso. Côté boisson, ils ont des apéritifs sympathiques à base de mandarine, yuzu, et aussi de l’umeshu.

Les prix sont élevés, comme on peut s’y attendre dès qu’il s’agit de shabu-shabu : 58€/personne le soir, 56€ pour le sukiyaki. Le prix à payer pour quantité et qualité (même pâtisserie au matcha était excellente). Pour les petits estomacs, mieux vaut commander à la carte. Les prix sont plus abordables le midi, les menus passent à moins de 45€ (valable aussi le samedi).


TAKARA
14 rue Molière 75001 PARIS
Site web : http://www.takara-paris.com/

Takara / Entrées

Sashimis en entrée du menu « shabu-shabu » (en haut à droite) et plats à la carte

Takara2

Reste du menu shabu-shabu et unagi-don (en bas à droite).

Le Petit Magre ouvre le soir ! – Toulouse

Le-Petit-Magre-soir-1

Depuis le début du mois, le Petit Magre ouvre désormais le soir comme restaurant ! Bonne nouvelle pour toutes celles et tous ceux qui ne peuvent pas y aller le midi.

Qu’est-ce qu’on y mange ?

  • Un buffet d’entrées (« salad bar »), au poids : 2€50 les 100g. Comme le midi, elles changent d’un soir sur l’autre.
  • Un plat chaud à choisir parmi trois : un poisson et deux viandes, renouvelés chaque soir également.
  • Un dessert (4€50) ou une gaufre (6€50)

Il n’y a pas de formules, on est donc libres de ne choisir que des entrées (parfait pour les petits appétits comme moi). On peut aussi prendre au salad bar à emporter (2€/100g), pratique pour un repas rapide à la maison.

Comment ça marche ?

C’est spécial, le fonctionnement est basé sur le self-service.

  1. Chacun a une feuille avec la liste des plats. On coche celui qui nous plaît ou bien on laisse la feuille vierge, puis on l’apporte au serveur (près de la caisse).
  2. On se sert au buffet, puis on fait peser l’assiette. Le prix est rajouté à l’addition. Une fois les entrées terminées, on va reposer son assiette (comme au self).
  3. Une sonnette prévient quand un plat est arrivé en cuisine, et on va le récupérer soi-même (plus de détails après).
  4. Pour les desserts et les boissons, on commande à la caisse.

Le-Petit-Magre-soir-3

Ça a l’air assez compliqué mais finalement ça se passe assez bien en salle. Il y a tout de même pas mal de personnes qui ne prennent que du buffet, ce qui aide sûrement beaucoup. Le seul hic, c’est au niveau des plats chauds (gaufre incluse) à récupérer en cuisine. À part Mr. C, je n’ai vu que deux autres personnes y aller parmi une dizaine de plats servis. Le problème je pense, c’est qu’on ne sait pas forcément à qui est le plat en attente d’être servi. Je vous rassure, le gentil serveur est là pour sauver les plats oubliés ;)

Les petits « plus » du soir

  • La possibilité de choisir entre plusieurs plats chauds.
  • Le calme. Il y a nettement moins de monde le soir, en tout cas en semaine. Nous y sommes allés 4 fois (le mardi/mercredi/jeudi) et la salle n’a jamais été plus qu’à moitié occupée. Le Petit Magre attire cependant de plus en plus de monde en soirée, puisque nous étions seulement 8 la première semaine et une quinzaine cette fois-ci (4e semaine). Mais pourquoi j’écris ce billet, déjà ?

Est-ce qu’il faut y aller ?

Oui, oui et encore oui ! Bon, vous allez me dire que je suis une inconditionnelle du Petit Magre et que ce n’est absolument pas objectif… Mais de toute façon, aucun de mes billets ne l’est :p
Allez, pour être tout à fait honnête, c’est intéressant d’y aller le soir si vous avez un appétit modéré. Pour vous donner une idée, une assiette comme les miennes fait entre 400 et 450g (leur taille a augmenté récemment), soit environ 10€.

Le-Petit-Magre-soir-2

Des tempura au buffet !!

Sur 4 passages, nous avons eu 2 fois du saumon mariné, et aujourd’hui (enfin hier maintenant)… des tempura ! Oui, des TEMPURA !! *cris de joie*
Par contre, il faut avouer que froid c’est nettement moins bon que tout juste sortis de l’huile. Alors imaginez ma réaction quand, en plein dessert, une nouvelle fournée de tempura sont arrivées…

… Je l’ai fait ! Je suis allée me resservir (juste 3 tempura dans l’immense assiette). Et donc, entre deux bouchées de ganache au chocolat, j’ai pu goûter au croustillant, au moelleux et la légèreté des tempura du Petit Magre. Je sais, ça ne se fait vraiment pas, mais des tempura tout juste préparées ça ne se loupe pas. (La faute à Mr. C qui m’a rendue accro à ces beignets !). J’ai bien fait de craquer, parce qu’elles étaient excellentes, parmi les meilleures que j’ai goûtées jusqu’à maintenant. Juste en-dessous de Enishi et de Tsunahachi, si vous voulez tout savoir, car il y avait légèrement trop d’huile.

Si vous aussi vous avez envie d’y aller, ils sont ouverts le soir de 19h à 22h, et de 19h30 à 22h le samedi. Il n’y a pas de réservation.

http://www.lepetitmagre.com/

[Livre] L’Heure du Bentô, Abe Naomi et Satoru & Lunch On! (NHK World)

obentounojikan-lheuredubento-11

Contrairement à ce que son titre peut laisser croire, L’Heure du Bentô n’est pas un livre de cuisine mais plutôt un mélange entre livre d’illustrations et documentaire. C’est le projet un peu fou de Abe Satoru et son épouse, Naomi, de faire le tour du Japon pour photographier des bentôs. Pas des bentôs réalisés par des professionnels, non, mais des repas de gens tout à fait normaux. Même si certains sont plus soignés que d’habitude pour l’occasion, les bentôs sont tous simples et naturels, donnant un bel aperçu de ce que les Japonais peuvent manger chaque jour.

Ces photos s’accompagnent d’une inteview du propriétaire du bentô : « Quels souvenirs vous inspire ce bentô ? ». Lycéen, conducteur de train, montreur de singe, chacun a une histoire, un souvenir d’enfance ou une anecdote à raconter sur sa vie quotidienne. Au travers de leur portrait, c’est un Japon plein de diversité qui se dessine.

obentounojikan-lheuredubento-2

obentounojikan-lheuredubento-3

Ces interviews ont été publiées dans la revue de la JAL, et les auteurs font également des reportages pour l’émission « Salameshi » (サラメシ) de la NHK, disponible en version anglaise le mardi sur NHK World sous le titre « Lunch on ! ». La chaîne est disponible en streaming directement sur le site officiel, mais fait aussi partie des bouquets télé de certains FAI (au moins SFR, Free et Orange). Elle est rediffusée plusieurs fois dans la journée, la dernière étant à 23h30.

L’émission est très sympathique à regarder : on suit plusieurs personnes pendant leur déjeuner, il peut s’agit de bentô mais également de repas au restaurant, ou bien de cantine d’entreprise. Les personnes sont également filmées durant leur travail, ce n’est donc pas uniquement un reportage culinaire. Dans une des dernières émissions, on suivait un technicien de téléphérique pendant qu’il vérifiait l’état des câbles sur une cabine (en marche !). Pour plus d’informations sur l’émission, il y a un billet bien détaillé sur Just Bento (en anglais).

NHKWorld-LunchOn

Informations :
L’Heure du Bentô, sur le site des éditions Picquier
Lunch on !, page d’information sur le site de NHK World
… et pour regarder en ligne : http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/

{Coup de cœur !} Déjeuner au Petit Magre, Toulouse

PetitMagreAssiette (1)

J’ai déjà parlé du Petit Magre au tout début de mon blog, mais je n’avais pas mentionné la partie « restaurant ». Bien sûr, cette gaufre méritait un billet à elle toute seule. Si je devais ne retenir qu’une « pâtisserie » goûtée à Toulouse, ce serait cette gaufre et sa chantilly. Vraiment. Une bouchée, et c’est le bonheur parfait ! Rien que regarder cette photo donne envie, non ?

Gaufre caramel salé, glace et chantillyVersion caramel salé.

Mais le Petit Magre, ce n’est pas qu’une gaufre. C’est aussi des pâtisseries différentes chaque jour, et un bel endroit pour déjeuner : en effet, il est proposé le midi un buffet à volonté, et de qualité ! Parmi les choix « toujours présents », il y a le saumon mariné (délicieux !), la charcuterie de chez Garcia, des légumes rôtis. Et selon les jours, on peut y manger un sauté de légumes aux vermicelles, de la soupe de choux-fleur, de pois, une bisque de langoustine, du gratin (l’un des meilleurs que j’aie goûtés)… On sent également de petites touches japonaises dans la cuisine : yuzu, miso et shiitakés… Il n’est pas rare non plus d’entendre parler japonais au Petit Magre :)

Petit_Magre_Buffet2 Petit_Magre_Buffet1 (1)

Et voilà ce que ça donne dans l’assiette :

PetitMagreAssiette (4)  PetitMagreAssiette (3)

C’est tellement bon qu’on mangerait bien jusqu’à ne plus pouvoir marcher, mais le buffet est suivi d’un dessert au choix dans la carte ! Les esprits raisonnables choisiront un dessert léger. Pour avoir tenté la gaufre et le kougloff, c’est une très mauvaise idée lorsqu’on a un après-midi chargé.

Monblanc Mousse au chocolat

En plus, le prix est tout à fait raisonnable : 16 € pour le buffet et l’entrée. Le Petit Magre propose également une formule plat du jour, ou la totale avec buffet, plat et dessert (mais y a-t-il des gens assez endurants pour en profiter ??).

Le problème, en revanche, est que les tables sont très proches les unes des autres. Comme c’est souvent complet le midi, il y a beaucoup de bruit. Vous l’aurez compris, ce n’est pas tout à fait le moment ni l’endroit idéal pour se poser au calme… Si vous voulez juste profiter de la cuisine, l’option « à emporter » est disponible (au poids et pas à volonté, bien sûr).

Néanmoins, j’aime beaucoup y déjeuner : aucun risque d’être déçue puisqu’il y a toujours les « valeurs sûres », et toutes les chances de découvrir de nouvelles saveurs.

Adresse : Le Petit Magre, 4 rue Baronie, 31000 Toulouse
Web : http://www.lepetitmagre.com/

Réservation la veille conseillée. Il m’arrive de réserver le matin même, mais certains jours ça ne suffit pas.

%d blogueurs aiment cette page :