(Du mieux) Retour chez Maison Floran, Grenoble

Maison-Floran (1)Il y a quelques mois, la maison Floran m’a contactée via une agence de com’ en réaction à mon premier article. Ils me présentaient leurs excuses pour l’accueil, en soulignant que leur équipe avait changé. (Je préfère penser que c’étaient des jobs d’été plutôt qu’un remplacement de leurs employés…). Leur mail m’a agréablement surprise, surtout que je m’attendais à tout sauf à ça. Alors j’y suis retournée pendant les fêtes de Noël (incognito), pour goûter à leurs autres pâtisseries. Cette fois, les vendeurs étaient souriants (c’est la base, mais ça compte !), il y a des plateaux sur les tables, on est servis rapidement. Il n’y avait pas de Paris-Brest en raison des fêtes, remplacés par les bûches. J’ai pris 3 pâtisseries à emporter :

Maison-Floran (3) Maison-Floran (4)

À gauche, la tarte chiboust aux framboises. Je l’ai bien aimée – mais je n’y connais pas grand chose en crème chiboust. Les goûts s’équilibrent entre l’acidité des framboises et la douceur de la crème. La pâte paraît pâlotte, mais elle est très bonne.

À droite, le "macalong" : tout est dans le nom. Il est fourré à la chantilly, et, si mes souvenirs sont bons, d’une gelée de fruits rouges. Sans le comparer à des macarons de boutiques spécialisées, je dirais que les coques avaient une bonne texture, pas trop sèches. Non, le problème de ce dessert, c’est le sucre cristallisé sur les coques. Il y en a aussi sur le dessous du "macalong", et ça donne un gâteau hyper sucré. Déception. J’ai jeté la coque du dessus en fin de compte.

Maison-Floran (2)

Enfin, le "macarond" qui a un air d’ispahan, mais qui est en réalité à la pistache. Il est bien réalisé, la coque inférieure n’a pas pris l’humidité. Mais le mariage framboise/pistache ne battra jamais le mythique rose/litchi/framboise.

Globalement, Maison Floran m’a laissé une impression mitigée sur les pâtisseries, mais bien meilleure que la première fois. Cependant, sur Grenoble, je préfère quand même les pâtisseries de Thierry Court/L’Instant Gourmand, voire celles du Chardon Bleu.

Adresse : Maison Floran, 1 Rue de Strasbourg, 38000 Grenoble
Site web : http://www.maisonfloran.fr/

Retour au Sandyan – Toulouse

Trois pâtisseries, à emporter cette fois-ci : Éclair façon Paris-Brest, Millefeuille praliné noisette et amande, "Fruit de saison" à la mangue.

Sandyan-1

La vendeuse me l’a assuré, mes papilles le confirment : la crème pralinée du Paris-Brest a changé depuis ma première visite. Elle a du goût, maintenant, du moins quand on la prend séparément. Je trouve qu’on ne sent vraiment pas assez la noisette lorsqu’on mange l’éclair normalement. Idem pour la crème fouettée à la vanille. Prise séparément, la vanille est assez prononcée, mais elle se perd dans la pâte à choux et la crème pralinée. Mais la texture est toujours bonne : j’aime le moelleux de cette pâtisserie.

Bilan : c’est mieux, mais si c’est vraiment du praliné que vous voulez, prenez autre chose.

Pour le "Millefeuille noisette et amande", la crème est nettement plus pralinée. Même si je préfère le tout noisette, je dois reconnaître que ce n’est pas mal non plus. La pâte feuilletée (au chocolat ?) est bien croustillante, mais son goût empiète sur celui de la crème.

Sandyan-2

Le Fruit de saison : "Mangues fraîches, sablé amande, crémeux passion".

Bon, la mangue fraîche, il faut vraiment bien la chercher parce que ce n’est pas ce qui saute aux yeux dans cette pâtisserie. La mousse a bien un goût de mangue, mais c’est la crème passion qu’on sent le plus. En revanche, le sablé amande est vraiment très bon, croquant, pas trop lourd. Peut-être qu’en fait, la prochaine fois, je leur prendrai quelques sablés bretons.

Bref, en dessert, rien ne vaut une mangue mûre simplement découpée en tranches. Et au prix de cette pâtisserie (5€80) j’aurais sûrement pris plus de plaisir à mordre dans une mangue pakistanaise bien juteuse.

DSC04542

Les prix à emporter sont nettement plus abordables : 3€90 pour l’éclair, 4€80 le millefeuille. Ça reste haut de gamme, et ça peut être justifié par l’originalité de leurs créations. Cependant, je pense ne pas faire partie du public ciblé : les personnes qui ne regardent pas trop à la dépense et qui cherchent à tout prix des nouveautés. Je ne suis pas encore assez lassée des pâtisseries classiques et surtout, j’aime la simplicité dans les goûts. Je n’ai sûrement pas le palais assez subtil pour profiter pleinement de tous les mélanges de saveurs : tout s’embrouille, c’est du gâchis. Un jour, peut-être ?

(Voir mon précédent billet sur le Sandyan)

Sandyan, 54 bis rue Alsace-Lorraine – 31000 – Toulouse

La Thé Box et mes premiers pas dans le monde du thé

TasseDeThe-Marco-Polo-Mariage-Freres

Le mois dernier, j’ai craqué pour un abonnement à La Thé Box ! C’est la lecture du blog d’Armalite et ses chroniques mensuelles sur cette box qui m’a donné envie de m’y mettre. Vous trouverez aussi des avis détaillés sur le blog de Sylvie, Beauty and geek, qui est en plus abonnée à Envouthé.

Jusqu’à il y a deux ou trois mois, le thé ne m’intéressait absolument pas (c’est de l’eau vaguement parfumée, non ?). J’ai commencé par en prendre dans les salons de thé (une théière ça dure plus longtemps qu’un jus de mangue), et certains m’ont beaucoup plu. Le chocolat reste ma boisson gourmande préférée, mais le thé c’est tellement plus simple et rapide à faire que je peux en prendre au petit-déj’. C’est vrai que c’est moins rapide qu’une machine à café, mais je n’ai pas assez de place pour une bouilloire ET une machine à café. En plus, un Aeropress, c’est encore plus compact et tout aussi bon.

Pourquoi une thé box ?

Chacun a ses raisons, bien sûr. Pour ma part, c’est possibilité de goûter plein de thés différents. Le problème avec le thé en vrac, c’est qu’il se vend par 100g. Pas moyen de simplement goûter, et si on n’aime pas (trop) il encombrera le placard pendant des mois. D’où la box thé ! Sur le marché français, les deux boxes principales sont La Thé Box et Envouthé. J’ai préféré la première pour sa variété : elle se compose principalement de thés en sachets, ce qui lui permet de proposer au moins une douzaine de thés différents par mois contre seulement cinq ou six pour Envouthé. En revanche question quantité, ce n’est pas terrible : seulement 24 dégustations (= tasses/sachets) pour 15€50 17€50, soit deux fois moins que l’Envouthé à 19€90.

Mais alors, est-ce intéressant ?

De mon point de vue, oui. L’objectif de mon abonnement (découvrir de nouveaux thés) est totalement rempli. Pour des buveurs de thé de longue date ou qui savent précisément ce qu’ils cherchent, ça le sera moins.

La Thé Box : Service client et livraison

Je n’ai pas eu de problème, la box est même arrivée plus tôt que prévu. Elle était un peu abîmée (merci la Poste) mais rien de grave. J’aimerais bien qu’ils proposent la livraison en Relais colis, ça m’éviterait de me faire réveiller à 9h par le facteur (ou de louper mon colis).

Le seul problème de la Thé Box, c’est l’interface web de son compte client. Mis à part pour les abonnements, il n’y a pas les détails de la commande. Autrement dit, il vaut mieux ne pas se tromper, parce qu’il n’y a pas moyen de vérifier ce qu’on a commandé après coup. Pas de récapitulatif, même par mail, RIEN (enfin un reçu de paiement, mais on a notre relevé de compte pour ça). Et sur une commande à plus de 80€, c’est assez flippant. Pour les contacter, c’est un peu long par mail mais j’ai fini par obtenir ma facture.

Bref, mis à part quelques détails, le service client est assez fiable. Vous n’aurez pas de problème si vous n’êtes pas aussi stressés que moi :)

La-The-Box-Novembre-Saint-Petersbourg

La thé box de Novembre

J’ai voulu attendre le beau temps pour prendre des photos (luminosité) mais le temps que le soleil se pointe, j’avais déjà fini la moitié de la boîte et rangé mes masking tapes à l’intérieur ^^" Du coup, vous aurez juste mon avis sur les thés de Novembre !

Le thème de la box était "Saint-Pétersbourg", synonyme de "thés aux agrumes". Pas de chance, les arômes d’agrumes ce n’est pas ma… tasse de thé. Mis à part le citron dans les plats cuisinés, je ne les mange que frais. Heureusement, tout n’était pas perdu pour moi dans cette box. J’ai découvert le thé Tourbillon de Dammann Frères, un thé aux goûts de caramel, biscuit, fleur d’oranger et marron glacé. Il est parfait au goûter, ou pour accompagner un petit déjeuner sucré. En plus, il n’est pas très cher : j’en ai racheté en vrac à Toulouse (chez Bacquié) à moins de 4€ les 100g. J’ai aussi aimé la petite boîte de bâtonnets "Goulibeur",  des sortes de biscuits-gressin au bon goût de beurre. S’ils ça pouvait se trouver près de chez moi, j’en achèterais bien.

Au final, il n’y a qu’un thé que j’ai détesté : le Coffea Amande. L’arôme d’amande, je trouve ça horrible, en particulier dans les gâteaux industriels. Heureusement qu’il n’y avait qu’un sachet. Pour autres thés, il n’en reste pas beaucoup finalement, grâce à l’aide de Mr. C. Peut-être qu’un jour je finirai par les apprécier.

Rendez-vous dans quelques semaines jours pour la box de Décembre (que je viens de recevoir ce matin) !

Le Petit Magre ouvre le soir ! – Toulouse

Le-Petit-Magre-soir-1

Depuis le début du mois, le Petit Magre ouvre désormais le soir comme restaurant ! Bonne nouvelle pour toutes celles et tous ceux qui ne peuvent pas y aller le midi.

Qu’est-ce qu’on y mange ?

  • Un buffet d’entrées ("salad bar"), au poids : 2€50 les 100g. Comme le midi, elles changent d’un soir sur l’autre.
  • Un plat chaud à choisir parmi trois : un poisson et deux viandes, renouvelés chaque soir également.
  • Un dessert (4€50) ou une gaufre (6€50)

Il n’y a pas de formules, on est donc libres de ne choisir que des entrées (parfait pour les petits appétits comme moi). On peut aussi prendre au salad bar à emporter (2€/100g), pratique pour un repas rapide à la maison.

Comment ça marche ?

C’est spécial, le fonctionnement est basé sur le self-service.

  1. Chacun a une feuille avec la liste des plats. On coche celui qui nous plaît ou bien on laisse la feuille vierge, puis on l’apporte au serveur (près de la caisse).
  2. On se sert au buffet, puis on fait peser l’assiette. Le prix est rajouté à l’addition. Une fois les entrées terminées, on va reposer son assiette (comme au self).
  3. Une sonnette prévient quand un plat est arrivé en cuisine, et on va le récupérer soi-même (plus de détails après).
  4. Pour les desserts et les boissons, on commande à la caisse.

Le-Petit-Magre-soir-3

Ça a l’air assez compliqué mais finalement ça se passe assez bien en salle. Il y a tout de même pas mal de personnes qui ne prennent que du buffet, ce qui aide sûrement beaucoup. Le seul hic, c’est au niveau des plats chauds (gaufre incluse) à récupérer en cuisine. À part Mr. C, je n’ai vu que deux autres personnes y aller parmi une dizaine de plats servis. Le problème je pense, c’est qu’on ne sait pas forcément à qui est le plat en attente d’être servi. Je vous rassure, le gentil serveur est là pour sauver les plats oubliés ;)

Les petits "plus" du soir

  • La possibilité de choisir entre plusieurs plats chauds.
  • Le calme. Il y a nettement moins de monde le soir, en tout cas en semaine. Nous y sommes allés 4 fois (le mardi/mercredi/jeudi) et la salle n’a jamais été plus qu’à moitié occupée. Le Petit Magre attire cependant de plus en plus de monde en soirée, puisque nous étions seulement 8 la première semaine et une quinzaine cette fois-ci (4e semaine). Mais pourquoi j’écris ce billet, déjà ?

Est-ce qu’il faut y aller ?

Oui, oui et encore oui ! Bon, vous allez me dire que je suis une inconditionnelle du Petit Magre et que ce n’est absolument pas objectif… Mais de toute façon, aucun de mes billets ne l’est :p
Allez, pour être tout à fait honnête, c’est intéressant d’y aller le soir si vous avez un appétit modéré. Pour vous donner une idée, une assiette comme les miennes fait entre 400 et 450g (leur taille a augmenté récemment), soit environ 10€.

Le-Petit-Magre-soir-2

Des tempura au buffet !!

Sur 4 passages, nous avons eu 2 fois du saumon mariné, et aujourd’hui (enfin hier maintenant)… des tempura ! Oui, des TEMPURA !! *cris de joie*
Par contre, il faut avouer que froid c’est nettement moins bon que tout juste sortis de l’huile. Alors imaginez ma réaction quand, en plein dessert, une nouvelle fournée de tempura sont arrivées…

… Je l’ai fait ! Je suis allée me resservir (juste 3 tempura dans l’immense assiette). Et donc, entre deux bouchées de ganache au chocolat, j’ai pu goûter au croustillant, au moelleux et la légèreté des tempura du Petit Magre. Je sais, ça ne se fait vraiment pas, mais des tempura tout juste préparées ça ne se loupe pas. (La faute à Mr. C qui m’a rendue accro à ces beignets !). J’ai bien fait de craquer, parce qu’elles étaient excellentes, parmi les meilleures que j’ai goûtées jusqu’à maintenant. Juste en-dessous de Enishi et de Tsunahachi, si vous voulez tout savoir, car il y avait légèrement trop d’huile.

Si vous aussi vous avez envie d’y aller, ils sont ouverts le soir de 19h à 22h, et de 19h30 à 22h le samedi. Il n’y a pas de réservation.

http://www.lepetitmagre.com/

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: